Flux RSS

Search & Find
Accueil
Accueil   >   Vie étudiante   >   Mobilité étudiante internationale

Mobilité étudiante internationale

Journée d'accueil pour les étudiants en programme d'échange: vendredi 8 septembre

programme à venir



Les étudiants de la FSE ont la possibilité de réaliser un projet de mobilité en Europe (Erasmus+) et hors Europe (CREPUQ conventions avec les universités du Québec, conventions avec les USA, l'Amérique du Sud, l'Australie, l'Asie). Les échanges sont bilatéraux, ce qui signifie que la Faculté accueille également des étudiants issus des universités partenaires. La mobilité ERASMUS+ stage et stage hors Europe (stage obligatoire de minimum 2 mois) n’est pas liée aux contrats bilatéraux. Elle peut se dérouler dans les 28 pays de l’UE, dans les 4 pays de l’Espace Economique Européen (EEE- Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse), dans le pays candidat à l’adhésion (Turquie) et dans le monde entier. La mobilité stage est cumulable avec une mobilité études. Dans le cadre du nouveau programme européen Erasmus+, chaque étudiant dispose d'un crédit mobilité de 12 mois par cycle d'études (12 mois en licence, 12 mois en master, 12 mois en doctorat), qu'il peut répartir comme il souhaite entre mobilité études et mobilité stage, du moment qu'il respecte la durée minimum de 3 mois pour une mobilité d'études et 2 mois pour une mobilité stage.

Chaque année, la FSE participe à la semaine de la mobilité internationale organisée à l’Université de Strasbourg au cours du mois d’octobre.

Démarches à effectuer lors de votre arrivée à Strasbourg


Ateliers de la Maison universitaire internationale

Vous envisagez de profiter des partenariats internationaux de l'Université de Strasbourg pour partir étudier en Afrique, Asie, Amérique, Océanie l'an prochain? Venez mettre toutes les chances de votre côté en participant à l'un des ateliers de la Maison universitaire internationale !

Pour ne manquer aucune info internationale, suivez
l'espace accueil international sur Facebook !


Mobilité dans le cadre d'EUCOR - le Campus européen

EUCOR est la Confédération Européenne des Universités du Rhin Supérieur

Elle regroupe depuis 1989 5 établissements d’enseignement supérieur rhénans dans 3 pays: Allemagne, France, Suisse.

A l'Université de Fribourg (Allemagne) par exemple, notre faculté est en contact direct avec l'Institut für Erziehungswissenschaft. La correspondante relations internationales de notre faculté, Mme Elisabeth Regnault, peut vous conseiller sur les cours qu'il vous est plus particulièrement possible de suivre. Vous trouverez un premier aperçu des correspondances entre les cours de Fribourg et ceux de Strasbourg en cliquant ici.

La procédure d'inscription à l'Université de Fribourg pour les étudiants EUCOR est décrite ici. Les délais d'inscription (du 01.06. au 31.10. pour le semestre d'hiver et du 15.01. au 30.04. pour le semestre d'été) et le calendrier de l'année universitaire en Allemagne permettent d'envisager un début des cours décalé par rapport au calendrier strasbourgeois.

Pour en savoir davantage sur les possibilités de mobilité dans le cadre d'EUCOR, téléchargez la plaquette d'information et lisez le témoignage d'un étudiant.

drapeau allemandToutes les possibilités de mobilité en Allemagne (cours d'allemand, stage, études, volontariat...): consultez le diaporama

Autres possibilités de mobilité

Qui est concerné ?

Tous les étudiants inscrits en Licence et Master

Quelles sont les conditions ?

  • Avoir validé au moins un semestre d'étude en sciences de l'éducation
  • Durée de la période d'études à l'étranger : de 3 à 10 mois
  • Un bon niveau en langue est nécessaire (niveau B1)

Où peut-on partir ?

La Faculté a signé 34 accords dont 18 en Europe et 16 hors Europe.

Mobilité en Europe :

Allemagne

• Westfälische Wilhelms – Universität Münster
   -> Cliquez ici pour des impressions visuelles de Münster et son université.
• Technische Universität Dortmund (Communication scientifique)
Technische Universität Dresden
   -> Cliquez ici pour des impressions visuelles de Dresde et son université.
• Martin-Luther Universität-Halle-Wittenberg (à partir de 2015/16)

Autriche
• Pädagogische Hochschule der Diözese Linz

Espagne

• Universidad Complutense de Madrid
• Universidad de Alicante
• Universidad de Leon
• Universidad de Jaen
• Univesidad de Murcia

Italie 

• Universita degli studi di Bari
• Universita degli studi di Bologna

Suède

• Uppsala Universitet

Norvège

• University of Bergen

Roumanie

• Universitatea din Bucuresti
• Universitatea Alexandru Loan Cuza Iasi  

Pologne

• Uniwersytet Warszawski

Slovénie

• Uniwerza V Ljubljani

Turquie

• Bogazici Universitesi (Istanbul)

 

Mobilité hors Europe : 16 Accords de Coopération Internationale (ACI)
Le nombre d'étudiants peut être limité ou non.

Brésil 

• Université de Sao Paulo
• Universidade Federal da Bahia (UFBA)

Chine

• Université normale de Pékin

Corée du Sud :

• Ewha Womans University (université de filles)

USA

• University of Syracuse

Japon
• University of Tokyo
• University Ochanomizu (université de filles)
• Université de Kyoto
• Université de Nagoya
• Université de Hokkaido
• Université d'Okayama
• Université de Tohoku

Mexique

• Université de Guanajuato

Canada (Québec) :

• Université de Montréal (UDM)
• Université du Québec à Montréal (UQAM)

Australie

• University of Technology Sydney (UTS)
• 
University of Adelaide 

 


 

 

Possibilités de financement

Dispositif régional de soutien à la mobilité internationale: "Boussole":

Le Conseil Régional d'Alsace met en place un dispositif de bourse régionale d'études et de stage à l'étranger: il s'adresse aux étudiants âgés de moins de 26 ans au 31 décembre 2014, inscrits en L3, M1 ou M2 dans un établissement alsacien et effectuant des études ou un stage à l'étranger validés dans le cadre de leur cursus. Pour en savoir plus, consultez le site de la Boussole: https://boussole.region-alsace.eu/

Autres financements:
• Bourse Eucor de mobilité ponctuelle (Bâle, Karlsruhe, Fribourg-en-Brisgau, Mulhouse)

• Bourse Unistra : Australie, Canada, États-Unis, Japon, Brésil, Chili, Chine, Colombie, Corée, Inde, Mexique et Russie. Accords avec l'Australie, le Canada, les États-Unis, le Japon, le Brésil, la Corée et le Mexique.

• Aide à la Mobilité Internationale (AMI) : bourse sur critères sociaux.

• Erasmus études de l'UE (160 € par mois).

• Erasmus stage de l'UE (de 240 à 800 € par mois). Une commission se réunit 3 fois par an afin d’examiner les demandes.

• Allocations UFA (Université Franco-Allemande) et du DAAD (Allemagne)

• Bourse du gouvernement japonais et programme Vulcanus (Japon)

• Bourse villes jumelles : Boston, Leicester, Ramat-Gan, Stuttgart, Dresde (accord ERASMUS avec Dresde dont l'allocation s'élève à 1000 Euros).

Pour plus de précisions, consultez le site de l'Unistra à international, partir à l'étranger, aides financières.

 

Nous avons participé à un échange Erasmus

Des étudiants témoignent :

Camille SUTTER, étudiante en Master 1 EFC Mobilité Erasmus en 2006 à Uppsala en Suède

« Lors de ma 1ère année de Master de sciences de l’éducation, j’ai effectué un semestre en Suède, dans la ville d’Uppsala. Hébergée par une famille suédoise, j’ai été amenée à enseigner le français aux enfants de la famille en échange de mon hébergement. A l'université, deux de mes enseignements étaient axés sur l’éducation et ses acteurs : j’ai notamment appris le fonctionnement du système éducatif suédois et réalisé un dossier sur l’enseignement/apprentissage des langues dans le pays ce qui m’a permis d’acquérir des compétences nécessaires pour effectuer des travaux de recherche. Par ailleurs, ce séjour m’a donné l’occasion d’apprendre une nouvelle langue, le suédois ainsi que de découvrir une autre culture. Cet échange m'a également permis d'améliorer mon expression écrite, d’accroître mon niveau à l’oral, de me sentir plus à l’aise et de développer ma façon de penser en anglais. Cette expérience Erasmus m’a donc beaucoup apporté, tant sur le plan de la confiance en moi que sur l'autonomie dans mon travail. Enfin, étudier via un autre système que celui auquel j’ai été confrontée durant toute ma scolarité a fait émerger de nouvelles interrogations sur la manière dont l’éducation est proposée en France. Ce séjour reste pour moi une expérience des plus positives et je ne peux qu’encourager les étudiants à tenter l’expérience Erasmus."


Charlyne MILLET, docteure en sciences de l'éducation Mobilité Erasmus en Alicante en Espagne

"En 2006, au cours du second semestre de ma première année de master, j’ai eu l’opportunité de participer au programme de mobilité européen Erasmus. J’ai vécu en Espagne, dans la ville d’Alicante. Ce fut une expérience enrichissante et pleine d’émotions. Je me souviens de mon arrivée à l’aéroport, cherchant mon chemin dans un espagnol hésitant et teinté de français. Et je me souviens de mon départ, entourée de ces amitiés fortes nées durant mon séjour. Entre ces deux moments, ce fut des découvertes, des rencontres, des expériences. Des découvertes, comme celle de cette ville nouvelle et méditerranéenne, comme celle de ce campus moderne, à l’allée centrale cintrée de palmiers et aux impressionnantes salles informatiques à disposition des étudiants. Ce fut aussi des rencontres, avec des professeures et des étudiants, desquelles naquirent des amitiés, fruits de nos expériences, entre doutes et expectations communs, entre joies et enrichissement partagés. Je me remémore l’émulation provoquée par l’apprentissage d’une nouvelle langue. Je me remémore également le confort de retrouver un système d’enseignement similaire à celui que je connaissais. Ce séjour fut aussi l’occasion de soulever des interrogations, notamment sur la place des femmes migrantes au sud de l’Espagne, qui furent en partie à l’origine d’un autre projet, celui qui allait m’accaparer pendant quelques années et m’amener au doctorat. "